Pilatus B4 PC-11

Le Pilatus B4 est un monoplace de classe standard (classe 15 mètres, sans volets, qui sert à définir les types d’appareils pouvant compétitionner entre eux) fabriqué par la compagnie Pilatus Aircraft de Suisse. Cette compagnie est surtout connue pour les avions turbopropulseurs qu’elle produit depuis 1941. Son plus grand succès est le PC-12 de 9 passagers, présentement en production. Le B4 est le seul planeur que la compagnie ait fabriqué et ce à partir d’une licence qu’elle a achetée. Le B4 a été produit de 1972 à 1980.

 

Le B4 est de construction tout en métal, avec un stabilisateur horizontal en  »T ». Il est disponible avec un train fixe ou rétractable (celui du Club est rétractable) et il a été conçu pour la voltige avancée, comme en témoigne son facteur de charge de +5,3g/-3g. Son coefficient de finesse publié (le rapport de distance parcourue en vol plané en fonction de la hauteur) est de 35, mais des mesures réelles le situeraient plutôt autour de 30.

 

Le Club a fait l’acquisition de C-GADR en 1974, en même temps que son jumeau C-GADS. Tous deux importés par un de nos membres de l’époque : Pierre Rochette qui a gardé le deuxième pour lui. Les deux étaient neufs. En 1980, C-GADR a été sérieusement endommagé lors d’un atterrissage dans un champ qui s’est terminé par un  »ground loop » à cause des hautes cultures. Les dommages ont nécessité l’achat d’un nouveau fuselage.

 

La rigidité inhérente du B4 peut le rendre un peu inconfortable par forte turbulence. Par contre, l’instabilité naturelle qui a été intégrée à sa conception pour en faire un bon appareil de voltige le rend très maniable et très facile à placer en thermique. Il est considéré comme un bon  »grimpeur » !

 

À l’automne 2012, notre B4 avait 3245 heures de vol, ce qui en fait le vétéran des monoplaces et le troisième planeur le plus  »expérimenté » du club. Dans l’échelle de progression des monoplaces au CVVQ, le B4 vient après le Grob 102, mais avant le LS4a. Comme ce dernier, il a un train d’atterrissage rétractable et un crochet de largage situé sous le planeur au centre de gravité qui présente un niveau de difficulté plus élevé que celui du Grob situé dans le nez de l’appareil. Ces caractéristiques en font une bonne étape d’apprentissage pour le LS4a.

 

Les commentaires sont fermés.