Mon vol de 500 kilomètres

J’ai eu la chance de réunir les conditions gagnantes mardi le 14 mai pour réussir un circuit déclaré de 500KM qui me qualifie pour un insigne diamant.

J’avais regardé les prévisions météo le matin et surtout les prévisions de vol à voile sur le site de XCSKIES.COM et celles-ci m’indiquaient des plafonds potentiels de 9000 pieds avec des vents légers de l’ouest, des conditions idéales pour un long circuit sur la campagne. J’avais une réunion le matin vers 9H30 et je savais que je serais un peu tard au champs pour tenter un 500 KM pour lequel on planifie normalement une fenêtre de près de 7 heures. Cela implique de garder une vitesse moyenne de 70km/h puisque je me souviens d’avoir réussi le 300km en 98 avec une moyenne d’environ 50km/h.

De toute manière, dans de telles conditions, je savais que la journée pouvait offrir un circuit exceptionnel sur la campagne et dans ces conditions, je déclare toujours un circuit de 500K dans mon Cambridge juste au cas ou… Ce circuit m’amène à faire un point de virage à Ste- Émilie-de-l’Énergie ce qui offre un aller retour de 300K avec le Lac à la Tortue à mi parcours pour un éventuel point d’atterrissage avec la possibilité de se faire récupérer par les airs.

La stratégie devient alors de partir et à environ 35 KM de la base on est facilement local soit de CVVQ ou du Lac. On se rend ensuite au Lac et on le dépasse d’une quarantaine de Km tout en restant local du Lac. Il ne reste alors qu’un aller-retour de 40Km pour le point de virage et si les conditions sont bonnes (et elles étaient exceptionnelles, au point ou l’on ne s’arrêtait pas pour thermiquer à moins d’avoir le vario qui aille frapper le 10) on fait cet aller-retour assez confortablement. Avec le vent qui venait du Nord Ouest, on retrouvait assez facilement des alignements qui nous permettaient de voler en ligne droite en ralentissant dans les zones de lift et en accélérant dans la chute (à 90 knoeuds, mon speed to fly me disait d’accélérer.

Sur la route du retour, dans la zone de St Tite, il m’a semblé qu’à la vitesse où le circuit se déroulait, il serait possible de compléter le 500. Un petit problème se pointait : le froid. Depuis le point de virage de Ste-Émilie, nous naviguions vers l’est avec le vent dans le dos, donc avec une meilleure vitesse mais sans soleil pour réchauffer le cockpit.

Prochain point de virage « Vénus » qui se trouve dans le fond de la Vallée-du-bras-du-nord. Celui-ci fut atteint vers les 3 :30PM après 3 heures de vol. Heureusement, en reprenant vers l’ouest j’ai aussi retrouvé la chaleur et l’intérêt pour continuer. L’idée était alors d’au moins me rendre à la limite de ce qui serait un Final Glide jusqu’au club pour engranger un max de Km. Finalement le retour vers l’ouest s’est fait plutôt facilement et rendu au Lac-à-la-Tortue en étant à peu près toujours local de St Raymond, je suis devenu convaincu que le 500 était à porté d’aile.

Point de virage juste à l’ouest de St-Boniface et 90Km qui restent pour rentrer à la maison. Un thermique ou je fais 4 tours pour gagner 1000 pieds à l’ouest de Shawinigan et finalement un dernier thermique au sud du Lac-à-la-Tortue ou je me suis monté suffisamment pour m’offrir un Final Glide de 63KM. Je suis devenu très conservateur à partir de là, pas question de foirer ce 500K.

Bruno Bégin, membre du CVVQ

Quelques statistiques
Temps de vol 5h26
Temps en thermique 1h08 soit 22% du temps
Temps en ligne droite 4h18 soit 78% du temps
Vitesse moyenne du circuit 93,46 Km/h

Pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire